Arpentes et songes

hâvre ludique où se rejoignent rôlistes amoureux des fantaisies fantastiques et poètes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Drole de monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Shandrill
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Paris dans la vie, Abyme dans mes reves !
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Drole de monde   Jeu 7 Juil à 14:42

Alors voila, comme vous devez l'avoir vu, il y a eu des attentats en angleterre aujourd'hui

Encore

Encore de la violence, de la destruction, de l'incomprehension

De la barbarie, dans sa meilleure définition : sans culture, sans humanité, et pourtant ce sont des hommes qui font ca.

ca me fatigue, je me demande comment on peut faire face à des hommes qui erigent l'ignorance en religion, ldes hommes qui utilisent des hommes aux noms d'idéaux qui n'ont aucun sens lorsquon les prend seuls.

J'espère qu'un jour ca changera, j'espère qu'un jour on sera assez sage pour retenir les lecons de l'histoire.

Aujourd'hui il pleut a Paris, aujourd'hui Paris pleure.

GG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaëlle
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 225
Localisation : Vercors et Brocéliande
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Jeu 7 Juil à 20:41

Kikou GG,

La pluie qui tombe inexorablement, semblant d’Eden pour des folies humaines, haine dégoupillée dans les rues du monde, artères pulvérisées au rythme du battement incessant des passants, morts pour rien, à mille lieues d’une cause qu’ils ne connaissent même pas.

Odin fait hurler ses forges sur les toits de Paris, lourds roulements des tambours d’une lointaine apocalypse ... Déjà attablés, ses meilleurs chevaliers semblent se préparer à détruire les dernières arrogances.

Folie des hommes au nom des Dieux, la pluie crépite, rouge du sang des autres.
Encore combien d’enfants à tomber sous les balles ?
Encore combien de mamans orphelines ?
Etrange sacerdoce, lien universel d’une haine viscérale, dans ce drôle de Cosme abandonné aux hommes par des Dieux fatigués.

Linceul troué par la mitraille, du haut de son chemin d’étoiles il nous regarde et il pleure, à jamais atterré par la folie des hommes, ultime don de la sagesse profane.

Cupidité, orgueil, folie meurtrière, pareil à l’anneau des Nibelungen, dans les brumes du Rhin, les folies éparses semblent se rejoindrent, et se préparent à attaquer le monde.

Qui sème donc ces folies ordinaires, enflammant ainsi les cœurs durcis des combattants de l’ombre ?

Pas même leurs Dieux n’osent encore les regarder en face !

La mort toujours, par delà les folies meurtrières, ordinaires !

Mille bises

Gaëlle

_________________
Un sourire ne coûte rien, mais il donne tellement ...
Le rêve est la raison d'un seul
la réalité est la folie de tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arpentes-et-songes.forumactif.com
Shandrill
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Paris dans la vie, Abyme dans mes reves !
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Ven 8 Juil à 10:58

tu le dis si bien...
que faire devant la folie ? je ne pense pas qu"on puisse y changer grand chose.
resister a l'envie d'etre aussi fous qu'eux peut etre...

Je crois dans l'Homme et continuerai a y croire, mais il est parfois si décevant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scap
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Nancy, cité des Joutes du Téméraires
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Lun 29 Aoû à 23:50

Shandrill a écrit:
Je crois dans l'Homme et continuerai a y croire, mais il est parfois si décevant.

C'est étrange. Cela fait des années que je n'ai pas pensé à mon vieil adage, que je répétais sans cesse, litanie qui voulait justifier mon incompréhension des hommes. A cette époque, je sermonnais sans cesse : "Je ne crois pas en l'homme, je crois en l'individu". Remarquez cependant que lorsque je parlais d'individu, je pensais "être particulier" et non "individualisme" (1). D'aucuns pourraient penser que notre art, notre culture, notre humanité aurait pu progresser si nous vivions en anachorètes, gouvernés par nos seuls désirs.

1 : Bizarrement, je me gardais bien d'expliquer cela à mon entourage, préférant l'interprétation commune qui me taxait d'égotisme, de culte du carriérisme et de mots d'oiseaux que je tairais ici. Certains diront que je cultivais un côté faussement antisocial, mais au fond, je cherchais surtout à ce que des personnes creusent sous cette carapace, que beaucoup d'adolescents revêtent comme s'il s'agissait de la seule armure pouvant les faire survivre à un monde imparfait. Avec le recul, cette attitude austère me semble étrange, mais pas étrangère.

Bref, je n'ai jamais pu croire en l'Homme, tout comme je n'ai jamais pu croire en Dieu. Les exactions des hommes, vues, entendues, rapportées ou lues ne trouvent pas de résonnance dans l'éducation que l'on m'a prodigué ou plus simplement, dans ma manière de penser (qui est somme toute une résultante de mon éducation, mais pas seulement).

Alors, si je ne pouvais croire que l'Homme agissait pour le bien, pour le progrès, je pensais par contre que quelques uns, philanthropes de l'espoir, pouvaient changer les choses, à petite comme à grande échelle.

Je ne crois pas en l'Homme, mais en l'individu :

  • Fred, qui un jour m'a pris en stop alors que j'allais à la fac et qui n'a jamais quitté ma vie.
  • Nono, qui, par sa droiture inflexible, a changé ma manière de voir la vie.
  • STL, qui m'a montré que l'on peut guérir de toutes les blessures.
  • Pierrot, qui m'a fait comprendre à sa manière la théorie du chaos.
  • Jean-luc avec qui j'ai tant de secrets.
  • Yannick qui ne demande jamais rien en retour
  • Cyric, mon fils, pour être heureux

Vous comptez pour moi, plus que je vous ne l'ai jamais dit.

Aujourd'hui, mon adage a changé. Pour reprendre les paroles célèbres d'Arnaud : "L'homme fait le mal parce qu'il ignore comment faire le bien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrill
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Paris dans la vie, Abyme dans mes reves !
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Mar 30 Aoû à 10:51

Alors tout le probleme de l'homme c'esrt son ignorance ?
ignorant de la manière de faire donc incapable de faire le bien ?
dans ce cas, le probleme c'est la condition humaine, parce que le fait de ne pas tout savoir est ce qui nous différencie du divin, non ?
scratch intéressant, à méditer !

En attendant je suis bien d'accord avec toi Scap, le bonheur se trouve dans l'amour, l'amitié et tous ces sentiments qu'on a envers ceux qui nous sont proches ! ce que tu dis sur tes amis et ton fils est touchant ! n'ouvblies pas de leur dire de vive voix !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scap
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 24
Localisation : Nancy, cité des Joutes du Téméraires
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Mar 30 Aoû à 21:17

Shandrill a écrit:
n'oublies pas de leur dire de vive voix !!

Certains savent, d'autres le devinent à mes actes.
J'ai toujours eu du mal à exprimer mes sentiments, aléas d'une éducation où les sentiments ne se montrent pas et d'un caractère secret. Mes proches me connaissant fort bien cependant, car être secret ne veut pas dire "renfermé". Un regard leur suffit pour comprendre ce que je ressens ou ce que je pense.
La plupart de mes amis vivent loin de moi, l'un en Chine, l'autre à Toulouse... (contraites professionnelles Evil or Very Mad), il est de fait assez délicat de discuter longuement. Nous nous exprimons donc par voie épistolaire, pour maintenir le contact. Cela dure depuis presque 12 ans pour certains.
Nous mettons un point d'honneur à nous revoir dès que faire se peut, mais nous avons du mal à recréer une intimité propice à des confidences. A vrai dire, nous sommes tellement contents de nous rallier à un même port d'attache que nous passons sous silence nos problèmes, préférant profiter des instants présents. Mais tous savent qu'ils peuvent compter sur les autres. Un coup de fil, un coup de déprime et zou, toute la clique (ou une bonne partie) sera au rendez-vous pour faire passer le cap.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shandrill
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Paris dans la vie, Abyme dans mes reves !
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Drole de monde   Mer 31 Aoû à 11:27

Je te comprends tres bien (je vis a paris et ma famille dans le sud). en meme temps c'est assez marrant de voir que ces personnes qui nous sont si proches, et avec qui on perd le contact quotidien, sont passés a un stade de "non retour". c'est a dire que meme si on ne les voit pas souvent, c'st deja trop tard, ils sont amis pour la vie !! ca a été le cas pour une copine qui a vecu loin pendant trois ans, elle est revenue pres de moi et paf ! comme en l'an quarante ! Very Happy
pour ca l'amitié est une chose extraordinaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drole de monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drole de monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les Femmes et les Hommes les plus moches du monde [ugly people ]
» Terry Pratchett : les Annales du Disque-Monde
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Glyos, le monde intergalactique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arpentes et songes :: La rose et la plume :: Sang d'encre-
Sauter vers: