Arpentes et songes

hâvre ludique où se rejoignent rôlistes amoureux des fantaisies fantastiques et poètes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Chemineurs de Toitures

Aller en bas 
AuteurMessage
Songe
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Les Chemineurs de Toitures   Mar 16 Mai à 23:26

Je propose ici une petite création qui m'est venue alors que j'immergeais mes joueurs dans le dédalé des quartiers de Lorgol, à la poursuite d'insaisissables membres de la Ligue du Minuscule.

Qui n'a pas entendu parler à Lorgol de farfadets qui semblent se confondre avec les danseurs qu'ils pourchassent, apparaissant et disparaissant au hasard des toitures; facétieux, ils se jouent des caprices de l'architecture semblant voler d'un endroit à l'autre comme par enchantement.

Il est un secret que les rares initiés des guildes farfadines à travers l'Harmonde veillent jalousement, c'est celui des Chemins de Toitures qui ouvrent des sentiers invisibles entre des toitures parfois très éloignées les unes des autres.

L'Equerre a occasionnellement recours à des farfadets lorsqu'il s'agit de couvrir les toitures vertigineuses, délicates et tortueuses de prestigieuses demeures; dans nombre de ces édifices l'éclat imprègne les matériaux et rend possibles des fantaisies architecturales défiant les lois naturelles et sublimant l'ouvrage à la perfection. Certains de ces farfadets ont dérobé une partie de ce savoir si précieux et l'ont emporté avec eux pour se l'approprier ...

C'est ainsi que sont nés les Chemineurs de Toitures, mêlant cyse et décorum pour ouvrir des passages dérobés entre les toitures de l'Harmonde. Alliant le savoir-faire séculaire des artisans couvreurs à des connaissances occultes de l'Equerre, adjoignant aux matériaux traditionnels les pigments des saisons, les Chemineurs sont parvenus à s'affranchir des obstacles qui introduisent une rupture dans le paysage des toits citadins.

Un subtil alliage entre la nature des matériaux, la qualité des pigments utilisés, la forme des tuiles, ardoises, faîtières et épis et l'agencement complexe de ceux-ci, dessine sur les toits des villes des sentiers qui selon le pas qui les foulera, conduiront à des destinations très différentes, allant du toit voisin à un quartier plus lointain. Certains chemineurs auraient établis des chemins allant d'une ville à l'autre et jusqu'au delà des frontières des Royaumes eux-mêmes.

Les caractéristiques du revêtement d'un toit sont très nombreuses et varient considérablement d'une culture à l'autre, de même que les techniques sont parfois très différentes d'un couvreur à un autre.

- La résistance, la porosité, la fissilité, la perméabilité des matériaux sont très variables et doivent être l'objet d'une connaissance pointue de l'artisan sous peine de condamner la toiture aux caprices des intempéries et de l'environnement. La résistance des matériaux et leur qualité sont déterminantes dans la continuité et la pérénité des chemins de faîtières.

- La forme elle-même est importante puisque c'est elle qui introduit la continuité ou la rupture dans le motif dessiné. Selon que l'arrête soit arrondie ou acérée, le pas ne sera pas épousé et guidé de la même façon; le tracé des sentiers de toitures n'est pas rectiligne mais capricieux et tortueux, très délicat à emprunter et recquérant une attention de chaque instant du Chemineur dont le pas précis et leste déterminera le chemin qui s'ouvre à lui (il sera difficile d'expliquer qu'un faux pas vous a mené dans les Parages, sur le toit en lauzes d'une misérable cahute qu'un Chemineur aura jugé utile de couvrir).

- La disposition des matériaux (ardoises, tuiles, faîtières, etc.) a une fonction essentielle : elle détermine le tracé et les destinations des sentiers puisqu'elle agence entre eux des effets uniques qui ouvriront un nombre limité de possibilités de déplacement (encore que l'agilité du farfadet élargit d'autant le champs des possibilités qu'elle est exceptionnelle et expérimentée). Certains modifieront parfois la disposition de sorte que les choix soient plus nombreux pour les Chemineurs passant par là; c'est un art délicat qui demande une sensibilité aïgue et une connaissance profonde des effets possibles.

- Les pigments ont deux fonctions essentielles : l'éclat qu'ils contiennent permet d'ouvrir les sentiers et de les relier les uns aux autres tandis que les couleurs de ces derniers et leurs saisons respectives vont créer réellement les points de jonction entre les différents lieux (un pigment de l'été dans les tons vifs conduira généralement au sud alors qu'un pigment sombre dans les teintes bleutées ou violacées tendra plutôt à orienter au nord. De même les tons intermédiaires adjoints à des pigments du printemps orienteront vers le levant tandis que ceux de l'automne conduiront vers le couchant).

- Les motifs qui ornementent les différentes pièces de toiture ne sont pas seulement des éléments décoratifs qui dissimulent les sentiers dans ce qui les environne mais ils permettent également de constituer une sorte de signalisation à l'usage des Chemineurs : telles ardoises porteront tels signes et motifs qui iguideront le pas vers une destination choisie ou l'autre, tel épis ornementé donnera au farfadet de passage des indices sur
les destinations possibles à partir de là.


C'est un savoir complexe mais infiniment utile pour ceux qui le possèdent et il nous faudrait sans doute entrer dans bien d'autres considérations techniques pour vous l'enseigner avec fidélité.


-----------------------------------


Voici un petit exposé de ce sur quoi j'ai travaillé aujourd'hui en attendant un exposé complet sur Nécropoce. J'espère que cela vous aura intéressé et si vous souhaitez davantage de précisions et d'explications, n'hésitez surtout pas à solliciter Smile

Bises d'un Songe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songe.joueb.com/
Shandrill
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 187
Localisation : Paris dans la vie, Abyme dans mes reves !
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Mer 17 Mai à 14:39

a mon avis, cette creation est en totale harmonie avec le jeu !
c'est a la fois poetique, magique et rusé !
j'aime beaucoup

dis, comment les farfadets "activent" ils le chemin ? en touchant les ardoises et autres ornementations servant de signalisation ?
les nains sont ils au courant ou pas du tout ?

ce sont des questions qui me permettraient d'utliser cette guilde, c'est pour ca que je demande! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Mer 17 Mai à 15:28

Merci beaucoup de ton intérêt Smile


Alors, pour répondre à tes questions, je suis parti du principe que le pas qui effleurait les tuiles selon un enchaînement précis aboutissait à ouvrir le passage correspondant; en sachant que la perception du farfadet est celle d'un décors mouvant où, tant que le pas suit le Chemin de Toiture, le sol ne connaît pas de discontinuité (comme si le farfadet se trouvait sur une immense toiture qui se révèle au fur et à mesure de sa progression).

En ce qui concerne les nains, je pense qu'ils savent que ceux qu'ils emploient partagent certains de leurs secrets et ont tout intérêt à ne pas faire de remarques s'ils veulent continuer de bénéficier des services indispensables des farfadets pour certains ouvrages.

Je rajouterais quelques considérations techniques pour les amateurs de règles et de détails Smile

Merci en tous cas et bon jeu à toi Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songe.joueb.com/
Lionna Ambrelune
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 41
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Ven 30 Juin à 0:48

En lisant en biais...

C'est une super idée mais si je ne m'abuse, nous parlons d'un art fusionner alliant déco et cyse. Ces arts sont rares et perdus pour la plupart. je pense que ça relève des tableaux mondes. par là même l'association des farfadets et des nains avant la flamboyance est peu envisageable surtout sans art magique.
Lorgol possède quelques rue dans les venelles qui ont cet efftet.. bref, je reprendrais mon expliaction contracdictoire quand j'aurais un peu plus de temps... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-taverne.org
Songe
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Lun 17 Juil à 10:36

Judicieuse remarque Lionna,


Seulement je ne suis pas parti du principe que cet art était séculaire mais qu'il avait émergé après l'Eclipse, à une époque où les associations entre compétences respectives des unes et autres saisons devenait nécessaire du fait de la diminution des possibilités liés à l'inspiration.

Il s'agit d'une sorte de fusion bâtarde : j'aime lier entre eux des arts que leurs pratiquants utilisent parfois sans même bien savoir ce qu'ils utilisent. Je ne sais pas si tu as lu les chroniques d'Alvin le Faiseur d'Orson Scott Card ou bien Lanfeust de Troy (comme exemple plus connu mais moins pertinent); ce que j'en ai retenu était cette idée qu'un certain nombre d'individus pratiquaient de la magie sous une forme bien moins pure que les arts ou la magie des danseurs. Parfois tel ou tel artiste sera véritablement talentueux par le seul fait qu'il aura touché à la grâce des Muses : son art aura alors des effets envoûtants, fascinants, malicieux, etc. mais de façon totalement involontaire ou inconsciente.

Il me semble qu'en un temps où les Flammes ont tendance à diminuer, il est essentiel que les talents et savoirs s'associent ici et là pour ne pas sombrer dans l'oubli : les livres d'Agone sont plein de petites rumeurs évoquant des expériences inédites voires innomables récentes ou plus anciennes.

En ce qui concerne la Flamboyance, je suis justement en train de rechercher la nature exacte des Arts pratiqués à l'époque parce que je viens de replonger un de mes joueurs dans cette époque pour un court laps de temps ...

Merci de ta lecture en tous cas, elle permet de prolonger la réflexion Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songe.joueb.com/
Lionna Ambrelune
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 41
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Sam 22 Juil à 20:54

Si c'est ce que tu cherche, mais je peux me tromper, lc'est que la cyse est l'art des artefact, le décorum des tableaux monde, la geste est l'écriture eussi bien que le parlé et l'accord est la symphonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-taverne.org
Songe
bourgeon
bourgeon
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Lun 23 Oct à 1:36

Lionna Ambrelune a écrit:
Si c'est ce que tu cherche, mais je peux me tromper, lc'est que la cyse est l'art des artefact, le décorum des tableaux monde, la geste est l'écriture eussi bien que le parlé et l'accord est la symphonie

Toutes mes excuses pour ma tardive réponse mais il me semblait bien avoir oublié une réponse à ce sujet ...

Alors en fait je vois dans la chronologie du LdB d'Agone que les Arts Magiques sont fondés après l'Eclipse, ce qui laisse supposer qu'auparavant on ne pratiquait que la forme ancienne et non celle simplifiées qui a émergé par la suite. Ce que j'essayais de cerner c'est le contenu et la nature exacte des Arts anciens et la manière dont les arts étaient pratiqués sous la Flamboyance; les livres restent très flous au sujet de la Flamboyance.

Merci de ta réponse Smile

Au plaisir

Songe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://songe.joueb.com/
Lionna Ambrelune
fleur
fleur
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 41
Date d'inscription : 14/04/2005

MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   Jeu 30 Nov à 17:59

en fait, les arts ancien, soit les arts magique au temps de la Flamboyance étaient pratiqué par des élites tous de même. Même si tout le monde ou presque possédait une Flamme, tous n'avez pas le savoir pour pratiquer un art magique.

Cependant, un menuisier qui dispose d'un +X pour son jet de savoir faire menuiserie te fais des charpente qui ne tomberont pas au permier coup de vent.

Ensuite, celui (alors là me demande pas qui) qui par on ne sait comment, à cyse à 2 par exemple et qu'il ne pourra jamais l'apprendre au dessus pouvait certainement faire de petits artefacts. La présence des muses étant très forte à cette époque, j'imagine que la difficulté des jets était moindre.....

Il ne faut pas s'imaginer la Flamboyance avec que des artefacts partout par exemple. Ce sont des objets puissants qui peuvent ravagé n'importe quoi si ça tombe dans les mains de n'importe qui....

Voilà pour une partie plus technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-taverne.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chemineurs de Toitures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chemineurs de Toitures
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour les toitures de maisons...
» Avis de marché - Préfecture du Doubs (25) - restauration des façades et toitures de la préfécture - Lot 2 sculpture
» Avis de marché - Paris (75) - hôtel National des invalides - cour d'honneur - restauration des façades, galeries et toitures - Lot 7 décors sculptés
» Avis de marché - Rectificatif - Paris (75) - Hôtel National des invalides - cour d'honneur - restauration des façades, galeries et toitures.
» Avis de marché - Saint Denis des Coudrais (72) - restauration du clocher et des toitures de l'église Saint Denis - Lot 4 : Restauration de décors peints des XVIIè et XIXè siècles sur les lambris de charpente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arpentes et songes :: Jeux de rôles :: Agone [EG only]-
Sauter vers: